Les Pyrénées Orientales (partie 2)

Publié le 25 Août 2016

Le truc à ne pas rater quand on passe dans le massif des Fenouillèdes, ce sont les Gorges de Galamus. Nous nous y rendons donc.

Les Gorges de Galamus

Pour les infos pratiques : il y a deux parkings, l'un obligatoire pour les camping-cars, assez éloigné, mais d'où part une navette gratuite qui mène à l'entrée des gorges. Le deuxième parking est également gratuit. Il faut savoir que la circulation dans les gorges est alternée l'après-midi pendant l'été pour éviter tout problème de circulation (en effet la route est vraiment très étroite, je n'imagine pas la galère si on devait croiser une foule d'automobilistes en sens inverse...). Par ailleurs pour les moins vaillants, une diabline fait des allers-retours dans les gorges pour 1€ le trajet. Sinon ça se fait très bien à pied.

Nous arrivons sur place à 14h, ce qui nous place au beau milieu de nombreux groupes de canyoning, qui se dispersent peu à peu. Les gorges sont vraiment très jolies, ça vaut le détour même si on ne voit pas l'eau tout de suite. L'aller-retour est plutôt rapide.

Les gorges de Galamus

Les gorges de Galamus

Nous bravons l'interdiction, comme tant d'autres, pour aller se rafraîchir au bord de l'eau. Pour information, la dame de l'office de tourisme nous a indiqué que la baignade était interdite dans tout le département, hormis deux ou trois sites (je ne parle pas de la côte, bien entendu). Elle est donc interdite également dans les Gorges. Du coup, aucun aménagement ne permet l'accès à l'eau, il est vraiment compliqué/risqué d'y accéder.

Par contre c'est très joli !

A voir également en remontant, l'ermitage où la chapelle est installé au coeur de la falaise. Attention, tenue correcte exigée (bannir maillot de bain et tenue de canyoning).

Les gorges de Galamus
Les gorges de Galamus
Les gorges de Galamus

Les gorges de Galamus

Perpignan

Très jolie ville, très commerçante et dépaysante par la langue ! Dans la rue, nous entendons beaucoup de gens autour de nous parler catalan !

Après avoir rapidement visité le centre où la cathédrale vaut vraiment le détour, nous mangeons Au bon marché. L'accueil est très sympathique, dans une rue au calme. Nous avons apprécié la déco et le contenu de l'assiette ne nous a pas déçus non plus.

Perpignan

Perpignan

Le château cathare de Peyrepertuse

Nous ne pouvions séjourner dans le pays des châteaux cathares sans en visiter un ! Nous jetons donc notre dévolu sur le château de Peyrepertuse et son spectacle de fauconnerie !

Petit sentier pour accéder aux ruines, qui s'étendent sur un périmètre assez grand. J'avais hésité à prendre un audioguide, j'aurai du ! Pas un seul panneau explicatif sur le site, rien ! Du coup j'ai eu un peu l'impression de passer à côté de la visite (et vu les quinze minutes de marche entre l'accueil et le château, on ne fait pas demi-tour pour changer d'avis...). Bon et bien, il ne me reste plus qu'à profiter du paysage et des vieilles pierres (et c'est déjà pas mal).

Je guette l'heure pour ne pas manquer le spectacle... mais nous arrivons au bout de la visite et nous rendons compte qu'il n'y a pas de spectacle ! C'est un peu la double déception... Nous apprendrons par la suite que la brochure qui nous a été distribuée au camping n'était plus d'actualité (elle a été mise à jour lors de notre séjour), et le spectacle commençait plus tard dans la saison. Dommage que ça n'ait pas été précisé plus clairement à l'entrée, pour savoir tout de suite à quoi s'attendre !

Du coup, nous passons beaucoup moins de temps que prévu sur cette visite et il faut s'organiser pour s'occuper le reste de la journée.

Le château de Peyrepertuse

Le château de Peyrepertuse

Nous décidons alors de nous diriger vers les orgues de l'Ille sur Têt. Nous nous arrêtons en route à Cucugnan, charmant petit village perdu au milieu d'une vallée et de ses vignes. Il y a un moulin qui serait celui du livre d'Alphonse Daudet.

Nous nous arrêtons dans une petite épicerie qui vend des produits du terroir et nous achetons de quoi faire notre pique-nique : tomme catalane et fouet. Nous mangerons plus loin, car si le village ne manque pas de charme, il est toutefois dépourvu d'aire de pique nique. Il y a cependant des restaurants qui me faisaient de l'oeil. Mais il faut choisir...

Le moulin de Cucugnan

Le moulin de Cucugnan

Nous pique-niquons donc à proximité des orgues, admirons le point de vue depuis le belvédère. C'est joli mais ça ne nous occupe pas très longtemps.

Bref, nous rentrons un peu déçue de notre journée. On se console en goûtant du vin doux à Maury et ça n'est pas mauvais du tout !

Les Orgues de l'Ille sur Têt (et le mont Canigou sur la deuxième photo)
Les Orgues de l'Ille sur Têt (et le mont Canigou sur la deuxième photo)

Les Orgues de l'Ille sur Têt (et le mont Canigou sur la deuxième photo)

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
De très belles photos, des explications très claires, un style vivant !<br /> <br /> C'est très agréable à lire !
Répondre