Vacances dans le Lot : Saint Cirq Lapopie et Cahors

Publié le 14 Février 2019

Pour la suite de nos vacances dans le Lot, après avoir visité Padirac, Rocamadour, Collonges et les autres, cap au sud, et direction Saint-Cirq-Lapopie.

Me voilà presque une habituée du lieu... quoique pas très assidue. Ma première visite remonte à l'école primaire, et ma seconde visite, c'était pour mes premières vacances sans mes parents, comme une grande, il y a plus de dix ans. En tout cas, à 30 ans et avec un minimoi dans le ventre, Saint-Cirq, me revoilà !

Cette fois, j'ai jeté mon dévolu sur le Camping de la Truffière. La dernière fois, nous avions planté la tente au Camping de la Plage, ceci dit les tarifs ont flambé, et je me souviens encore d'un animateur qui racolait dans les allées avec sa voiturette de golf... non, merci, cette fois je passe mon tour. (Même si, c'est vrai, il avait le confortable avantage d'être situé au bord de l'eau, et on pouvait rejoindre le village à pied assez rapidement).

Du coup, cette fois, nouveau décor. Camping beaucoup plus calme et quel charme ! Sous les chênes verts, emplacements en terrasse, on est bien loin de la pelouse délimitée par les haies bien taillées. Je me sens mieux. Je me sens bien. Les sanitaires sont impeccables (il faut même y entrer pieds nus... j'avoue que j'ai compris pourquoi un lendemain d'orage ! La terre est vraiment collante, au moins comme ça ça limite les dégâts). L'accueil est très sympathique et fournit de bons conseils sur les visites à faire. Le camping dispose d'une petite piscine, d'un restaurant où l'on mange très bien et les animations sont discrètes (c'est un compliment). Chasse au trésor pour les enfants, retraite aux flambeaux jusqu'à St Cirq le soir du 14 juillet (j'aurai adoré le faire, vive la grossesse !). Bref, allez-y les yeux fermés.

Nous prenons la voiture pour aller visiter le village, mais il existe un chemin de randonnée pour y aller à pied. Une prochaine fois, peut-être. Et je crois même qu'en haute saison, le camping propose un service de navette. Car devinez quoi ? Les parkings sont payants et il y a beaucoup de monde. Pour la gratuité, se garer au parking de la plage, en bas du village, à côté de l'autre camping. Remonter par le sentier.

Le village est toujours aussi beau. Un peu frustrant tous ces restaurants quand on est enceinte, on a l'impression que leurs cartes ne font que lister les interdits ! Finalement, on s'est laissé tenté par le Restaurant La Tonnelle. Si à première vue, on a eu peur d'être tombés dans un piège à touristes (ce n'était pas notre premier choix mais mes restrictions alimentaires et le manque de places dans les autres restaurants nous ont emmenés là), et finalement, on nous a servi de très copieuses assiettes avec de bons produits du terroir. Je n'ai pas été déçue !

Sur Saint-Cirq, je vous conseille, en plus évidemment de déambuler au fil des ruelles, le musée du vin ! Idéal pour remplir vos bagages de souvenirs gourmands (il n'y a pas que du vin mais vraiment beaucoup de gourmandises et on peut déguster !).

En revenant au parking, pour se reposer un peu (et digérer !), nous avons fait une escale à la plage. Pas grand monde au bord de l'eau, nous avons pu profiter du calme mais nous avons passé notre tour pour la baignade, l'eau était trop froide à notre goût !

Les garçons ont également été faire un tour sur le chemin de halage. La falaise a été sculptée par un artiste et c'est vraiment joli. Le cadre est agréable pour une petite balade familiale, au bord de l'eau.

Saint-Cirq-Lapopie et le chemin de halage
Saint-Cirq-Lapopie et le chemin de halage
Saint-Cirq-Lapopie et le chemin de halage

Saint-Cirq-Lapopie et le chemin de halage

Par la suite, nous avons décidé d'aller faire un tour à Cahors. 

Question pratique, nous avons choisi de stationner notre voiture dans un P+R, qui sont nombreux et gratuits autour de la ville. Ces parkings relais sont desservis par une navette gratuite qui nous emmène droit en centre-ville ! Du coup, pas de prise de tête pour savoir où l'on se gare et pas de kilomètres interminables à faire étant enceinte (bon, j'avoue, le confort de la navette est tout à fait relatif quand on tombe sur un conducteur avec une conduite aussi souple que s'il faisait du rallye. Bon, tant pis, on ne peut pas tout avoir).

Petit circuit en ville, après un tour à l'office de tourisme. Nous avons trouvé un petit restaurant sympathique, rue Daurade, je crois que c'était le grill de Julia.

Ensuite, sur les conseils de l'office de tourisme, nous sommes allés visiter un petit vignoble, le domaine Resseguier. Le vigneron nous a ouvert ses portes et fait une petite visite guidée, suivie d'une dégustation, le tout gratuitement. Alors par contre, on n'est pas dans le bio, c'est de la viticulture tout à fait conventionnelle. En revanche, cela n'a pas empêché l'accueil d'être tout à fait agréable, et autre atout, c'était vraiment à deux pas de Cahors.

 

Le pont Valentré à Cahors

Le pont Valentré à Cahors

Enfin, dernière visite des vacances, à deux pas du camping, la ferme du Letou. On peut assister visiter, assister et même participer à la traite des chèvres, en vue de la fabrication du Rocamadour...

La ferme du Letou

La ferme du Letou

Et voilà les amis, c'est fini pour ces vacances dans le Lot, mais je reviendrai très prochainement... pour parler de la Dordogne et plus précisément du Périgord noir !

Ça vous a plu ? Vous aussi vous avez des bons plans, des campings sympas, des restaurants goûtus et pas trop chers ou autres visites hors des sentiers battus ? N'hésitez pas à m'en faire part dans vos commentaires !

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article